Lions clubs, cécité et illettrisme

Sous l’impulsion d’Helen Keller, une aveugle de naissance et militante politique américaine, les Lions Clubs ont fait de la lutte contre la cécité, une grande cause depuis les années 50.
Les lions se sont investis dans deux campagnes internationales “Sight First” pour lever des fonds et financer leurs actions. Ces actions portent sur deux thématiques: d’une part, éviter la perte de la vue, et d’autre part, aider les non et mal voyants.

  • la vaccination contre la rougeole dont les séquelles peuvent être le glaucome et la cécité,

  • la formation des chiens guides d’aveugle,

  • la canne blanche électronique,

  • le tri et le recyclage des lunettes usagées.

Une démarche complémentaire est la lutte contre l’illettrisme, en particulier, auprès des jeunes, des illettrés, des personnes âgées ou en situation de handicap.
Nos clubs Lions veulent transmettre le goût de la lecture dès le plus jeune âge au travers de diverses actions : la mise en place de boites à livres, l’organisation de dictées, les donneurs de voix / bibliothèque sonore , des ateliers de remise à niveau de personnes en difficulté de lecture ou d’écriture.

Les Lions Clubs Toulouse Castanet Occitanie et Toulouse Belberaud St Orens organisent la Dictée du Lauragais 2021 en partenariat avec des Associations qui accompagnent et aident les non et malvoyants.

La parade des aveugles

Malvoyance et Illettrisme.

Concurrencé par les systèmes audios comme les synthèses vocales ou les assistants vocaux, le braille est de moins en moins appris. En France, seulement 10% les aveugles maîtrisent et lisent le braille. Des Associations, dont l’Association Valentin Haüy, militent pour son retour en grâce.

La bibliothèque Valentin Haüy, avec 20 000 livres traduits en écriture en relief (braille), est la plus grande bibliothèque de braille de France. Lire un roman en braille peut être fastidieux. Il faut savoir que 15 volumes physiques en braille sont nécessaires pour un seul tome d'Harry Potter. D'où l'intérêt du braille en version numérique mais le prix très important des équipements en rend la diffusion très difficile.

L'instruction ne peut passer que par le braille. Sans le braille, on ne peut faire d'études ni travailler: ainsi, pour l'apprentissage des langues, on ne peut pas apprendre les listes de vocabulaire.

La crainte est que la prédominance de l'audio et l'abandon du braille finissent par créer des générations d'illettrés. En effet, un enfant aveugle ou malvoyant qui ignore le braille, n'a aucune idée de l'orthographe des mots. Cela constitue un sérieux handicap dans sa vie courante: vous l'envoyez directement à la case Pôle Emploi et, souvent, au bout d'un an et demi, à la case assistanat.

Pour rendre plus accessible le braille, des associations se sont alliées au sein d’un consortium international pour développer des bloc-notes braille électroniques. Néanmoins, ces équipements sont encore trop chers atteignant pour certains plusieurs milliers d’euros ou plus. C’est un frein important à la lutte contre l’illettrisme chez les personnes atteintes de cécité.